Les gendarmes, au dehors, s’impatienterent

Il le salua alors de la main, enfourcha sa mule et se dirigea vers le rancho, ou effectivement il entra. Tu es une fleur qui pique, mais qui sent bougrement bon! Elle le regardait, surprise de lui, et malgre tout charmee; deja elle regrettait son geste de colere. Il avait pour clients ceux qu’aurait du rassembler le cure. Comment trouvez-vous cette histoire? demanda-t-il a ses auditeurs avec un sourire ironique. Un hote a loger deux ou trois jours, et qui rendrait le service de tuer l’aigle, cette idee ne lui deplaisait pas, a Mise Secourgeon! On racontait, sur Maurin, des choses! Il en savait, celui-la, des histoires!. Le cafe blanc et or, ses banquettes de velours grenat. Il essaya.

Ils m’expliquerent toute l’affaire. Il parait que les habitants du rancho avaient une grande confiance en la parole d’Olivier, car, sur cette assurance, leur inquietude se calma, et ils prirent assez facilement conge des deux hommes. Je lui ai pardonne! dit-elle faiblement. !Caray! s’ecria le general, il faut le prendre. Deja! s’ecrierent les deux dames en abandonnant vivement leurs sieges. La bataille n’avait dure que vingt-cinq minutes. Oh! Permettez, general, dit vivement don Adolfo, je ne suis qu’un aventurier moi, mon devouement vous est tout personnel.

Beaucoup croient que c’est l’egoisme. C’est, je crois, une sorte de boeuf? demanda Maurin.

Je n’ai pas vu Dominique, dit-il, en changeant subitement de ton; est-ce qu’il dort encore? –Oh! Non, vous l’avez trop bien instruit, monsieur; il est toujours le premier leve de nous autres. . . Le coup de fusil de Pastoure fut plus heureux. Le chasseur avait bien juge Alessandri.

Depuis vingt-cinq minutes environ ils etaient engages dans le sentier, lorsque Lopez, apres avoir jete autour de lui un regard scrutateur, s’arreta subitement. La troisieme il resolut d’etre plus hardi: –Apres tout, se disait-il, pourquoi avoir de telles apprehensions? C’est absurde. Le lendemain, a l’heure convenue, don Jaime etait au rendez-vous; Jesus Dominguez ne tarda pas a arriver, et avec un grand etalage de devouement selon sa coutume, il remit une liasse de papiers assez volumineuse a l’aventurier; celui-ci y jeta un coup d’oeil rapide, les fit disparaitre sous son manteau, et apres avoir laisse tomber une lourde bourse dans la main du guerillero, il lui tourna brusquement le dos, sans ecouter ses protestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.