Toutefois, si la première proposition ne demande que quelques mots d’explication, elle est cependant importante par

C’est la vengeance de l’art. Bien des conditions contribuent à l’effet que produit sur nous la musique: la qualité des sons, leur hauteur, leur timbre, les rapports mélodiques des sons successifs, les rapports harmoniques des sons simultanés, le mouvement, le rythme, etc. C’est, en général, quand la pièce est sue et prête à être jouée que l’on forme et que l’on façonne la figuration. Toutefois, et c’est ici le point intéressant, ce n’est qu’à une époque relativement récente que la mise en scène a conquis un rôle de plus en plus prépondérant. La mise en scène s’est bien lentement perfectionnée et nos idées sur le costume datent à peu près de la fin du siècle dernier.

C’est ici que l’intuition, au sens exact et étymologique du mot, prend une importance de premier ordre. Nous écartons tout d’abord les oeuvres classiques qui méritent une étude spéciale. Ajoutons d’ailleurs, pour être juste, qu’une aussi vaste imagination, nuisible au poète dramatique, est l’essence même du génie du poète épique; et Victor Hugo en est encore ici un illustre exemple, car le livre de _la Légende des siècles_ est un chef-d’oeuvre, auquel rien ne peut être comparé dans la littérature française non plus que dans les littératures étrangères. Sarcey et l’administrateur de la Comédie-Française, tous deux, au fond, amoureux du même objet, Tournoi heureusement sans fin, sans vainqueur ni vaincu, et dont après tout l’art fait son profit, car, à la lumière qui jaillit du choc de tels esprits, la vérité trouve mieux son chemin qu’au milieu du silence et de la nuit.

Elles seraient, en effet, en contradiction avec la représentation que notre imagination nous fait de la vie orientale, et c’est cette représentation-là que nous doit le metteur en scène. C’est donc ici qu’apparaît la mise en scène, dont les lois imposent une limite aux prétentions de l’école. Tout est faux dans la nature peinte qui enveloppe les acteurs; il est donc inutile de faire ressortir ce défaut inhérent aux représentations théâtrales, tandis que tout est vrai, absolument vrai, ou doit le paraître, dans les passions qui animent les personnages du drame.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *