La disposition scénique du premier acte ne me paraît pas heureusement conçue

Le rôle de Phèdre nous montrera, avec bien plus de force encore, la nécessité d’achever la réforme du costume tragique, en l’associant en quelque sorte plus étroitement aux mouvements des passions. Une troupe, quelque nombreuse qu’elle soit, présente toujours des lacunes, ce qu’on comprendra aisément après les explications qui précèdent. Le peuple de Thèbes est groupé au fond du théâtre, devant le palais d’Oedipe. L’intérêt dramatique de la scène aurait dû être dans la colère de Jacques Rantzau, et c’est le concert que lui donne son frère Jean qui aurait dû être placé hors de la scène. Erreur de l’école réaliste. Ce n’est que vers la fin du XVIIIe siècle que l’homme a laissé son âme s’ouvrir aux impressions profondes de la nature et qu’il a associé celle-ci à ses états psychologiques. La vie était alors plus facile et plus unie; le spectacle était une récréation qu’on goûtait innocemment, un jeu dont on connaissait l’artifice et auquel on s’abandonnait sans arrière-pensée, pour le plaisir du jeu lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *