Il peut être utile de comparer l’art de la peinture à l’art de la décoration théâtrale,

Il est particulièrement un point important sur lequel elle se trompe étrangement. Nous ne les voyons jamais dans leur nudité sculpturale; le nu est un état sous lequel nous ne les connaissons pour ainsi dire jamais et sous lequel, le cas échéant, nous ne les reconnaîtrions pas. Mais ne considérons ici que la hauteur des sons; le reste s’y ajoute naturellement et multiplie ou affaiblit, en tout cas modifie profondément l’effet produit par la hauteur. Or, c’est précisément tout le contraire, comme nous l’avons fait voir dans ce chapitre. Cet exemple montre qu’il faut lire avec la plus grande attention l’oeuvre que l’on doit mettre en scène et déterminer la nature de l’inspiration de l’auteur. Bien que la plupart aient fait un emploi déplorable et parfois peu recommandable de leur faculté d’observation, il est intéressant de dégager et de mettre en lumière l’idée qui les meut et à laquelle ils ont obéi inconsciemment, et de déterminer la force génératrice dont ils ne sont que des rouages de transmission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *