Cependant il y aura des hommes qui ne se sentiront outragés et qui ne se battront

C’était la naissance seule qui importait; on s’inquiétait fort peu de la fonction et du mérite social. Elle facilite singulièrement à l’auteur la mise en marche de l’action, et évite aux personnages l’ennui de faire et au public celui d’entendre l’exposé de leurs sentiments les plus intimes. Eh bien! sans renoncer à cette puissance du pittoresque que le décorateur continuera à exercer directement sur les spectateurs et qui est en effet sa destination, la mise en scène peut-elle prétendre jouer sur le théâtre le rôle que la nature joue dans notre vie actuelle? Comme la musique, va-t-elle à son tour venir se mêler au drame, en devenir aussi un des personnages et concourir au développement de l’action elle-même? Sans doute on ne peut comparer la nature, agissant directement sur nous, à l’imitation de la nature qui nous intéresse à ses procédés artistiques plus qu’aux phénomènes eux-mêmes qu’elle reproduit à nos yeux. Il ne le pourrait qu’en annihilant celui-ci, ce qui serait contraire à sa propre destination. Son regard ne pénètre pas plus profondément que sa pensée; l’un et l’autre s’arrêtent aux surfaces et son génie se complaît dans les apparences. Un directeur privilégié et garanti par l’État contre des pertes trop sensibles a pour devoir de ne pas sacrifier l’art à un désir de gain immodéré. En dehors de ce cas, il est clair que l’intérêt même de l’exploitation est lié à la sûreté de jugement du directeur; car, s’il parvient à tirer quelque profit d’une oeuvre faible au moyen de quelques dépenses de mise en scène, d’un autre côté, ce serait une dépense perdue et par là inintelligente que de se résoudre aux mêmes frais pour une pièce qui ne l’exigerait pas. La marche de l’action exige donc l’uniformité dans le costume de Thésée, ce qui est admis d’ailleurs, mais réclame qu’on en éteigne tous les éclats. C’est ainsi que les directeurs, qui se plaignent, contribuent plus que tout autre à la décadence de l’art dramatique et à la ruine de ceux qui leur succéderont.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *