D’ailleurs, à un autre point de vue, il suffit d’un moment de réflexion pour s’apercevoir que

Dans l’effet général, qui est celui que doivent produire la décoration et la mise en scène, l’esthétique moderne a introduit une foule de spécialisations nécessaires. Transportons-nous dans le salon de Célimène au deuxième acte du _Misanthrope_. Ce fut en lui que se résuma toujours la beauté du spectacle, qui en fit l’attrait et qui constituait la difficulté de la représentation. Ces représentations ne sont pas moins salutaires au public; et n’auraient-elles que le mérite de former et de purifier son goût, d’élever et d’agrandir son esprit, qu’elles contribueraient ainsi à la culture générale des lettres, au maintien des bonnes moeurs et aux insensibles progrès de la civilisation.

C’est une succession de tableaux de genre, faits d’après nature, à tous les degrés de la vie sociale, depuis ses bas-fonds jusqu’aux couches supérieures. Il semble résulter de ce que nous venons de dire, sur la façon dont on procède à la composition d’un rôle, que la première qualité pour un comédien est l’imagination; accompagnée de cette faculté d’introspection qui lui permet d’apercevoir et de dégager les images subjectives inconsciemment accumulées dans son esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *