Pour traduire sur la scène les personnages classiques, le comédien doit donc éviter de marquer son

Son regard ne pénètre pas plus profondément que sa pensée; l’un et l’autre s’arrêtent aux surfaces et son génie se complaît dans les apparences. Il en est de même des idées: il nous est impossible de concevoir chez un autre des idées que nous ne concevons pas en nous. On ne serait pas embarrassé de citer grand nombre d’acteurs qui ont parcouru une carrière honorable, qui se sont même distingués dans leur emploi, mais qui en réalité n’étaient pas fatalement destinés à être comédiens, et qui n’ont réussi que grâce à la mise en oeuvre de qualités très estimables, mais secondaires au point de vue de l’art et qui auraient pu trouver leur emploi dans toute autre carrière. Quand il s’agit d’oeuvres théâtrales, la mise en scène devra naturellement varier selon la nature particulière de l’imagination du poète. Cette tendance consiste à transformer la représentation du réel en une sorte de présentation directe, de telle sorte qu’ils cherchent à s’affranchir du procédé artistique de l’imitation et mettent leur ambition à nous intéresser à la vue des objets eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *