Les documents sur lesquels on peut s’appuyer, tels que statues, vases, camées, médailles, bas-reliefs, peintures, etc

Moyennant ces quelques précautions, on évitera ce que jadis l’entrée de ces figurants avait toujours de ridicule. Seulement, dans l’imagination du poète, elles sont souvent dans une relation inverse de ce qu’elles nous paraissent sur un théâtre, où la mise en scène modifie et parfois renverse la proportion: on peut dire que la mise en scène est l’épanouissement, rendu visible, d’un germe idéal. Pour les légitimer, on ne peut jamais invoquer le caprice et le goût de l’art pour l’art. Les États-Unis, par exemple, quoique plus distants de nous que certains pays des bords du Danube, nous offriraient des difficultés de mise en scène beaucoup moins grandes. La postérité commence seulement pour cette oeuvre extraordinaire, qui est destinée tôt ou tard à faire partie du répertoire courant de la Comédie-Française.

Mais dans cet exemple la romance de Fabiani, quoiqu’elle résulte physiologiquement de l’état d’un coeur qui éprouve le besoin, d’épancher son bonheur, ne joue que le rôle d’un _aparté_ musical et n’est en quelque sorte qu’une confidence faite directement au public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *