Mais, dans les belles oeuvres, ces deux commotions du pathétique et du beau se résolvent enfin

Ajoutons que beaucoup de personnes restreignent la vérité à la particularité. Pour mettre un certain ordre dans l’ensemble des faits que nous devons passer en revue, j’examinerai successivement le décor, le matériel figuratif, les costumes et les dispositions scéniques; et ce que je chercherai surtout à mettre en lumière, c’est le rapport direct qu’a la mise en scène avec l’interprétation du drame, c’est-à-dire son influence sur le jeu et la diction des acteurs, et par conséquent sur le résultat final et total de la représentation. C’est la distinction qui importe et d’où se déduisent les conditions de la mise en scène. Or toujours, dès qu’il y est figuré des soldats à pied ou à cheval, que ce soient des licteurs, des porte-étendards, des archers ou autres, ils sont formés en groupes irréguliers, présentant une disposition artistique bien plus que militaire. L’aspect de Thésée doit être fruste et farouche, et ne pas éveiller en nous l’idée d’un Agamemnon majestueux et glorieux; il ne nous apparaît pas au milieu d’un camp, entouré de son peuple et escorté de héros, mais accompagné de quelques compagnons rudes comme lui, portant la trace des revers qu’il vient d’essuyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *