On se demande, non sans inquiétude, où s’arrêtera la mise en scène? sans doute, il y

La musique est ici la caractéristique de la passion qui a jeté Fabiani aux pieds de la reine. Le théâtre en présente de nombreux exemples. Mais est-ce bien aux actrices qu’il faut reprocher leurs excès de toilette? N’y a-t-il pas de la faute du public? Voyez dans une salle de spectacle toutes les lorgnettes se diriger sur l’actrice qui entre en scène, l’environner, la dévisager, la passer en revue dans toutes les parties de sa personne, examiner les mille détails de sa toilette, signer sa robe du nom du plus habile faiseur, faire l’inventaire et l’estimation de ses diamants et de ses dentelles.

Dans le premier cas, le monde intérieur de l’âme nous enveloppe en quelque sorte tout entier et nous protège contre toute influence étrangère; dans le second, le monde extérieur nous sollicite avec l’extrême diversité des sensations qui nous attendent de tous les côtés. _Oedipe roi_. Pour monter telle pièce, c’est faire acte de goût que de tempérer l’éclat de la mise en scène; pour monter telle autre pièce, c’est faire acte d’habileté que de détourner l’attention du spectateur en agitant un lambeau de pourpre à ses yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *