De tout ce vaste ensemble, je ne retiendrai que l’esthÉtique thÉatrale, c’est-à-dire l’étude des principes et

L’esprit du spectateur est donc obligé de reconstruire rétrospectivement la suite interrompue de ses sensations, de revenir de lui-même sur l’idée de fin qui s’était formée en lui: au lieu d’un mouvement en avant, il éprouve donc, non seulement un temps d’arrêt, mais encore un mouvement de recul. On a fait une économie de sept tableaux, qui sont, il est vrai, les moins importants; mais, ce qui est plus grave, c’est que l’on a modifié la division de l’action dramatique, de telle sorte l’_Othello_ est devenu une pièce en huit actes. Un grand nombre de spectateurs s’imaginent qu’une subvention impose au théâtre qui la reçoit la préoccupation constante d’une mise en scène luxueuse. Imperfections de la mise en scène réelle. C’était toujours par rapport au drame une puissance objective. Si j’ai choisi _Phèdre_, ce n’est pas que cette tragédie offre une occasion exceptionnelle d’étude et fournisse une plus riche moisson d’exemples que toute autre; c’est uniquement qu’au moment même où je m’occupais de la mise en scène j’ai pu assister à plusieurs représentations de cette tragédie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *