Ce qui, d’ailleurs, fait l’excellence d’une règle, c’est de ne pas être restreinte à un fait

_–De l’imitation théâtrale.

Soudain, deux ou trois cavaliers débouchent du fond, suivis d’une meute de vrais chiens: immédiatement la forêt devient un joujou. Cependant il est même une limite à l’éblouissement des yeux et à l’effet produit sur nous par le nombre et par un mouvement même vertigineux. Dans _Tartufe_, par exemple, il nous serait tout à fait impossible de deviner quelle est la fonction sociale de chaque personnage, et, à ce point de vue, Tartufe lui-même est un grand embarras pour notre manière de voir toute moderne.

Pour conclure, je dirai que c’est cette sensation du beau qui est la raison des représentations classiques, et la justification des subventions que l’État accorde à l’Odéon et à la Comédie-Française. Un directeur avisé et prévoyant serait celui qui monterait une pièce, même médiocre, s’il devinait dans son auteur un sens dramatique capable de produire un chef-d’oeuvre dans dix ans. Soudain sur l’escalier d’honneur, supposé en dehors de la scène, éclate la marche nationale illyrienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *