Apres avoir pendant quelques minutes tortille les moustaches de son fils, baise ses levres palies et

Non, je n’en voudrais pas, de sa place, quand bien meme, suivi de tous les anges qui joueraient tous ensemble de la flute et du tambourin, et accompagne du grand saint Pierre, il viendrait me l’offrir lui-meme a genoux, avec les clefs de son Paradis portees sur un coussin de velours subredore et tout brode de fleurs par la sainte Vierge! Non, Seigneur, que je lui dirais, c’est bien de l’honneur que vous me faites, mais ce serait veritablement trop de soucis pour moi! Adressez-vous a d’autres pour vous debarrasser du gouvernement! Dans votre metier, bon Dieu! que deviendrais-je? Rien que pour ecouter les imbeciles qui tous les jours vous demandent la lune dans leurs prieres, il doit y avoir trop de cassements de tete. Ah! J’oubliais: au cas ou je ne pourrais pas venir moi-meme voici le mot de ralliement; _un et deux font trois_. Nous avons seance aujourd’hui a l’Academie et je suis force de vous quitter; croyez-moi, appelez maitre Pons. Sandri pensait bien reprendre ses chevaux ou il les avait laisses, a la cantine du Don, sans entrer chez Orsini, pour n’avoir pas a confesser la ridicule aventure qui venait de lui arriver, mais il comptait sans son futur beau-pere qui lui cria: –Sandri!. Il y aurait la de quoi, Antonio, deshonorer ta race pour la vie, et cinquante ans de vendetta n’effaceraient pas cette abomination! Antonio, mis au pied du mur, se sentit perplexe. Vous voila averti. Le Vyverberg. Vous serait-il egal, Excellence, de me serrer le bras un peu moins fort, vous me le tordez si cruellement qu’il doit etre demis. A peine, d’ailleurs, la remarqua-t-il dans l’intimite du plaisir. Si, repeta Maurin, si j’avais pu te faire croire que c’est moi qui ai tue ton pere, je te l’aurais fait croire, mais ce n’est pas moi! Et Maurin se mit a rire tranquillement.

. Le pauvre diable regarda piteusement celui entre les mains duquel il se trouvait, mais il ne repondit pas.

Elle pense,–devine-t-il: S’il se montre impertinent je le remettrai a sa place; et s’il n’ose pas c’est un sot. En 1870 il quitta le froc et s’engagea.

Les chevaux arrivaient. Maurin l’avait poussee du coude, en clignant de l’oeil, un jour, dans les bois ou elle ramassait des pignets, des champignons de pin. Quelques rares troupeaux apparaissaient ca et la dans les plaines; des recuas de mules, conduites par des arrieros et se dirigeant vers Mexico, croisaient incessamment la marche des troupes; la terre bien cultivee ne presentait aucune trace de la guerre, la campagne semblait au contraire jouir d’un calme profond. Ah! mon pauvre Hercule! tu m’embarrasserais bien a cette heure, attendu que nous vivons deja trois sur un lapin fait pour deux. Je ne blame pas cette resolution, elle est digne de vous, general; me permettez-vous de vous demander quand vous comptez vous mettre en marche? –Demain, aussitot apres la revue que j’ai ordonnee. Pourquoi ne pas nous conter votre propre histoire, don Adolfo? Elle doit etre remplie de peripeties emouvantes et d’incidents fort curieux, dit le comte avec intention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *