Quelques minutes s’ecoulerent, pendant lesquelles les deux jeunes gens ne prononcerent pas un mot, et se

Il songe a la table illuminee, au gateau de Savoie supportant une figurine en platre, nantie d’un cierge et d’un missel. . En lui-meme, muet, il se redresse et se rebiffe. Pendant une heure, ils galoperent a la suite de don Jaime qui avait pris la tete de la cavalcade. Puis, toutes les dispositions prises, on dejeuna. . Une heure apres, M. . Eh bien, viens chez moi une fois par semaine. Accommence. Le lendemain, vers neuf heures du matin, le comte fut averti qu’un cavalier vetu a l’europeenne, et suivi d’un arriero, conduisant deux mules chargees de malles et de coffres s’approchait de l’hacienda. Toutes les convenances se trouvaient reunies dans cette alliance, destinee a accroitre encore l’importance et la richesse deja proverbiale de la maison d’Oppenheim-Schlewig: la fiancee etait jeune, belle et appartenait par alliance a la maison regnante de Hapsbourg; le prince attachait donc a cette union la plus haute importance et en hatait par tous ses efforts la prompte conclusion. –Roumi, dit l’Arabe, je n’ai, pour l’heure, besoin que d’un sou. Oh! Oh! fit don Jaime en souriant a son tour; et raconte-t-on comment est arrive ce malheureux evenement? –Personne n’y comprend rien, mi amo, il paraitrait que ce colonel, car il etait colonel, avait ete battre l’estrade jusqu’au Palo Quemado, ou il s’etait arrete pour passer la nuit; des sentinelles avaient ete placees autour de l’habitation, pour veiller au salut de leur chef, personne, excepte deux cavaliers inconnus, ne s’etaient introduits dans le rancho; c’est apres le depart de ces deux cavaliers qui avaient eu une longue conversation avec le colonel, que celui-ci a ete trouve mort, dans la salle, d’un coup de couteau qui lui avait traverse le coeur; aussi, on suppose qu’une querelle s’etant elevee entre le colonel et les deux inconnus, ceux-ci l’auront tue, mais cet evenement s’est accompli avec tant de silence, que les soldats couches a quelques pas seulement, n’ont rien entendu. La joie que l’aventurier eprouvait du succes inespere de son expedition, l’empechait de sentir la douleur des estafilades, legeres a la verite, qu’il avait recues dans son duel. . L’aventurier demeura deux ou trois minutes le front dans la main, puis il releva fierement la tete, vida d’un trait le verre place devant lui, et d’une voix nerveuse et saccadee: –Eh bien, alors ecoutez, dit-il, car, vrai Dieu, je vous jure que ce que vous allez entendre en vaut la peine, cette fois.

Lopez ramassa son fusil et son chapeau. Le soleil se levait, et, aux premieres lueurs de l’aurore, les domes et les hauts clochers de Puebla apparurent au loin decoupant leur silhouette noire et encore indistincte sur l’azur fonce du ciel. Il se leva, alla a son bureau, ecrivit quelques mots sur une feuille de papier portant les armes d’Espagne et le timbre de l’ambassade, signa, apposa son cachet, et presentant le papier tout ouvert a don Jaime: –Voici, dit-il, une lettre pour Son Excellence le general Miramon; desirez-vous vous en charger, ou preferez-vous qu’elle soit envoyee par l’ambassade? –Je m’en chargerai, si votre Excellence y consent, repondit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *